Lettre à mon fils qui se trouve poche

Partager sur :

FacebookTwitterPinterest


Allo mon grand,

Cette semaine tu as appris que tu n’as pas été sélectionné pour jouer dans l’équipe d’impro de ton école. Tu as trouvé ça dur hein!? Moi aussi. En fait ce que j’ai trouvé difficile c’est de te voir pleurer dans mes bras et t’entendre dire à quel point tu dois être poche. Ça m’a fendu le coeur.

Tu sais, on ne peut pas être excellent dans tout. Toi ta force c’est la maths, les sciences, les livres (tu peux en lire 2-3 par semaine) tu te rends compte? Tu te souviens que tu as gagné la compétition de robotique l’an passé? Puis je pourrais énumérer encore un tas d’autres réalisations qui démontrent tes nombreuses aptitudes.

Mise sur tes forces mais…

Les sports et les arts c’est moins ta force pis c’est pas grave! Je le sais que c’est plate. À chaque fois qu’on te refuse dans une équipe de parascolaire, ça te vire à l’envers. Tu te trouves poche et tu t’imagines être le seul à avoir été refusé. Mais ce n’est pas le cas.

J’avoue que je me questionne sur le besoin de former des équipes d’élite au parascolaire avec juste les meilleurs quand l’objectif de l’école devrait être de proposer des activités qui servent à apprendre, à bouger et à s’amuser. La compétition c’est sain et ça peut se faire avec des élèves de tous les niveaux. Mais ça c’est ma petit opinion.

Faire de l’impro après l’école ce n’est pas faire partie de la LNI, mais bon…

Peu importe, là nous deux faut qu’on se jase parce que je ne veux pas que tu le prennes pour un ultime échec qui t’empêche de vouloir essayer des nouvelles affaires.

C’est super de mettre en valeur tes forces mais c’est aussi génial de vouloir te développer dans les domaines ou tu excelles moins. Ne perds pas ça de vue.

C’est ça la vie !

Tu as beaucoup de mérite d’avoir eu la curiosité de t’inscrire à de nouveaux sports, de nouvelles activités. J’ai compris cette semaine que ce dernier refus était la goutte qui a fait déborder le vase de ta tolérance au sentiment de rejet.

Dans ta vie tu vas en vivre encore du rejet, des refus. Tu vas te cogner le nez sur des portes parfois. Tu vas devoir prendre des détours d’autres fois pour arriver à tes fins. Je pense que c’est important que tu le saches même si c’est plate à entendre.

Tu vas vivre plein de succès aussi. C’est écrit dans le ciel que tu as tout ce qu’il faut pour réussir dans la vie si tu poursuis la route que tu es en train de te tracer.

Mais la vie ça ne se passe pas toujours comme on veut. On ne contrôle pas tout et c’est correct comme ça. Puis c’est pas grave d’être moins bon dans certaines affaires. Mais avoir l’impression d’être poche parce que tu vis un refus, ça je veux que tu comprennes que ce n’est pas vrai. Par contre je suis contente que tu l’aies exprimé parce que c’est l’occasion pour moi de te prouver le contraire.

Tu sais que pour moi tu es le plus brillant, attachant, aimant des grands garçons. Ça c’est la mère-pas-objective-du-tout qui le dit. Mais TOUTES les enseignantes que tu as eu n’ont toujours eu que du bon à dire de toi. Ce n’est pas rien.

Tu es un enfant mais aussi un élève extraordinaire. Tu fais ma fierté au quotidien. Ne l’oublie jamais.

Je ne voudrais pas que tu te désillusionnes sur tes possibilités et tes capacités. Continue de persévérer quand tu as envie de quelque chose. C’est comme ça qu’on réalise nos rêves, qu’on atteint nos objectifs. Mais ne te mets pas trop de pression.

La pression c’est bon à petites doses. Il ne faut pas te rendre malade avec l’objectif de performer dans tout et à la perfection. Ça, ça s’appelle l’angoisse de performance et je ne voudrais tellement pas que tu tombes là-dedans.

Maman est là

Je comprends que tu as trouvé ça dur mon grand garçon d’amour. Je veux que tu saches que je serai toujours là pour te prendre dans mes bras et t’aider à avancer et passer par-dessus les petits et grands obstacles de la vie.

J’ai lu quelque part que :

«Nous ne sommes pas là pour éviter les épreuves à nos enfants mais pour leur apprendre à les surmonter.»

Je vais tenter de garder cette phrase en tête tout le temps. Parce que c’est sûr que parfois la tentation peut est grande de vouloir t’éviter les petits tracas et grosses déceptions. Mais ce n’est pas comme ça que tu apprendras à les affronter. On va te guider du mieux qu’on peut. Je dis «on» parce que papa est là aussi.

De ton côté n’oublie jamais que je serai toujours là pour toi.

Je t’aime

Maman xx

Partager sur :

FacebookTwitterPinterest


Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *